Selecteum des Arts et des Sciences

Centre Culturel Universel


 English   .   Début  
 

 

 


Activités Culturelles au Selecteum

Conférences


Beirut, City of Contrast

avec Dr. Nina Jidejian

Très peu de mots nous sont nécessaires pour présenter Dr. Nina Jidejian.


 
Au Selecteum, Salle « Johann Sebastian Bach », le Mercredi 1 juillet 2009,

On la prévoit pour faire une déclaration de sa longue et riche carrière en tant qu'un des grands archéologues et historiens. Dans son dernier livre « BEYROUTH, une ville de contraste », y sont des charges du matériel intéressant à découvrir au sujet de toutes périodes de cette ville quand des Ottomans, des Russes, des Italiens, anglais et français, qui chacun a eu son tour de triomphe, occupation et défaite.
 

Et c'est un grand bonheur pour elle et pour qui ont aidée à la préparation de cette édition dans laquelle elle a mis tellement de connaissances de son éminente culture et tellement de son temps sur ses recherches.
 

Son objectif était de publier ce livre qui peut servir de compte historique, complet autant qu'il va des principaux événements avec lesquels Beyrouth est concerné de la période A.D. jusqu’au le mi-19ème siècle ; il n'y existe une pierre dans cette ville qui n'a pas été rougie avec le sang humain alors que Beyrouth, à travers toutes les périodes, émerge de toutes ses cendres comme le Phoenix.
 

Dans “Beyrouth, la ville du contraste”, Nina Jidejian nous offre l’histoire de Beyrouth depuis les temps où la ville était la colonie préférée de Rome en Orient jusqu’à la fin du XXº siècle.

Tout au long de son histoire, Beyrouth subit “les guerres des autres”: Pharaons et Hittites, Séleucides et Ptoléméens, Byzantins et Arabes, Seljouks, Croisés, Mamlouks, Ottomans et au XIXº siècle l’intervention des grandes puissances européennes. La ville est défaite, envahie puis démolie mais toujours renaît de ses cendres.

Basé sur l’examen minutieux des textes classiques et médiévaux, aussi bien que sur les plus récentes découvertes, cet ouvrage rassemble toute l’information connue sur Beyrouth et présente un exposé mis à jour qui s’adresse autant au savant qu’au profane.

 










 


 

L'Orient Patrimoine de l'Humanité

avec

Richard A. Chahine

 et sous le haut Patronage de
S.E.M. le Ministre Tammam Salam
, au Selecteum le 02 Décembre 2008.

Un DVD de 47000 sites archéologiques, géographiques, historiques et religieux du Caucase au Maghreb comprenant 12000 illustrations

L’auteur de cette œuvre immense en est Mr. Richard Abdallah Chahine. Passionné par la philosophie de l’histoire, antiquaire de métier établi sur la place depuis 1960, éditeur d’une vingtaine d’ouvrages d’art portant tous sur la région ainsi que des portfolios reproduisant les toiles des grands peintres orientalistes, notamment les David Roberts, ce grand curieux et ce grand fureteur nous offre les résultats de ses pérégrinations.

 Rien d’étonnant qu’une telle sensibilité à l’art et au beau soit a son paroxysme chez quelqu’un qui a été élevé au milieu de la musique et de ses instruments, les établissements Abdallah Chahine.

 L’œuvre qui vous a été présentée est la somme de toute une vie de recherches et de connaissances jalousement accumulées.

 C'est grâce à l’incitation de Mme. Leila Badr que ce DVD a vu le jour. Elle a dû secouer fortement l’auteur, pour qu’un tel trésor ne passe aux oubliettes.

La conférence a été suivie d’un vin d’honneur.













Le Musée de l'IRAK

avec

Dr. Munir TAHA

Dr. Munir Y. Taha est un archéologue irakien d’une renommée internationale. Il a reçu son diplôme Phd. de l'université de Cambridge (RU), le degré de sa maîtrise de l'Institut des Beaux-arts et de l'Archéologie de l’Université de New York et son degré de B.A. du département d'archéologie, Université de Bagdad.

Il est actuellement l’expert en archéologie à l'Autorité des musées du Qatar et professeur à l'Université du Qatar (visiteur). Certains de ses postes précédents et récents sont : Conservateur du musée de l’Irak, Chef des missions archéologiques irakiennes au Bahrain, les Émirats Arabe Unis, la Tunisie et la Libye. Directeur général du centre régional pour la conservation du patrimoine culturel (UNESCO) dans les pays arabes. Directeur général des Directions Générales des Antiquités et du Patrimoine pour le Nord et les régions du Sud (Irak).

Dr. Taha a publié un certain nombre de livres et des dizaines d'articles tous traitant et éclaircissant sur l'archéologie et d'histoire de la Mésopotamie, du Golf Persique et l’ancien Proche-Orient. Il assista aussi à un nombre de conférences, colloques et séminaires, où il concéda des conférences, des livres et des épreuves. Toutefois, sa conférence très exceptionnel s'est tenue au “Selecteum des Arts et des Sciences” à Beyrouth le 11 mai, 2010.

Dans sa conférence, Dr. Taha a suivi la création du Musée de l'Irak en (1923) son passé et son présent. Révélateur pour l'audience bondée au mystérieux, les réalisations culturelles et la chronologie du berceau de la civilisation qui était pour être ensuite appelée Sumer, Akkad, Mésopotamie et maintenant l'Irak.

L'essence de la conférence réside dans la révélation, quand lui et ses cinq collègues ont géré à dissimuler tous les trésors et toutes les antiquités exposées au Musée de l'Irak et les receler dans des places sûrs durant l’année 1989. Par conséquent, lorsque le Musée a été pillé, ravagé et saccagé en (avril 2003), seulement quelques pièces uniques ont été volées avec beaucoup des pièces de joints de cylindre et des bijoux. Le nombre total était 15000 pièces.

Une partie de la conférence était également consacrée aux nombreuses tentatives de percer la (Banque centrale) afin de piller les trésors conservés. Cependant, dans la deuxième partie de la conférence, Dr. Taha a présenté plus que cents vingt diapositives, beaucoup d’eux ont montré la dévastation causée par les pillards et les cambrioleurs au Musée de l'Irak en avril 2003.

La troisième partie de la Conférence a été terminée avec les discussions sérieuses et grande réception (comblés) par la Présidente du centre culturel universel « Selecteum des Arts et des Sciences » Mme. DÉDÉ HOURANI.












 
 © 2008—2012. Selecteum des Arts et des Sciences. | Policy